logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/09/2006

Histoire de la Franche comté

Histoire :

medium_fcregionsg_small.gif58: César repousse les Germains à l'appel des Séquanes
52: Vercingétorix réalise l'union les peuples gaulois
52: Vercingétorix se rend à Alésia, les Gaules deviennent romaines
IIIe siècle: naissance de la Provincia Maxima Sequanorum

406: début des invasions barbares
IVe siècle: les Burgondes, des Barbares, en repoussent d'autres à l'appel de l'empereur romain
IVe siècle: naissance de la Burgondie

502: la loi Gombette régit la cohabitation entre Burgondes et “Romains”
534: la Burgondie est conquise par le roi franc Clovis

medium_clovisindex.jpg


IXe siècle: la Burgondie fait partie l'Empire de Charlemagne
843: Traité de Verdun, les terres de Charlemagne sont partagées entre ses petits fils
888: indépendance de la Haute Bourgogne
Xe siècle: naissance du Comté de Bourgogne

1033: mort du roi de Bourgogne auquel succède l'empereur germanique, le Comté fait partie du Saint Empire Germanique
1156: l'empereur germanique Barberousse épouse la fille du comte de Bourgogne, Barberousse devient à la fois comte et roi de Bourgogne
1190: mort de Barberousse, révolte des seigneurs comtois
XIIIe siècle: formation d'une vaste baronnie comtoise par Jean l'Antique de Chalon
1295: le comte de Bourgogne Otton IV vend le pays à la France, révolte des seigneurs comtois

1330: union des deux Bourgognes (Duché et Comté) par mariage avortée par une révolte des seigneurs comtois
1382: union des deux Bourgogne par mariage
1366: première apparition du nom “Franche Comté”
1386: création du Parlement de Dole
1477: mort de Charles le Téméraire, rattachement du Duché de Bourgogne à la France

1477: la comtesse de Bourgogne épouse le fils de l'empereur germanique
1479:
medium_louisxi_portrait.gif
Louis XI incendie Dole et massacre ses habitants
1482: Traité d'Arras, la Comté va à la France
1494: Traité de Senlis, la Comté retourne au Saint Empire
1511: Ligue Héréditaire, une paix perpétuelle est établie entre la Comté et les Suisses
1522: Traité de neutralité signé entre France et Comté
1556: Abdication de Charles Quint

1595: Déclaration de guerre de Henri IV à l'Espagne, des mercenaires envahissent la Comté
1598: Traité de Vervins, fin du conflit entre France et Espagne

1636: Siège de Dole par les français
1636 à 1644: Guerre de Dix Ans entre France et Comté
1659: Traîté des Pyrénées, la Franche Comté reste à l'Espagne

1668: Première conquête française
1668: Traité d'Aix-la-Chapelle, la Franche Comté retourne à l'Espagne
1674: Seconde conquête française
1678: Traité de Nimègue, la Franche Comté est rattachée à la France

1792: Révolution française
1793: Révolte fédéraliste dans le Jura




Citation sur la Franche-Comté historique


« Cette Province avait nom de Franche, et elle l'était en effet : Les rois d'Espagne en étaient plutôt les protecteurs que les maîtres. » ( Voltaire )

Extrait de l’ouvrage « La Franche-Comté Hispanique » de Francisco Elias de Tejada

« De 1530 à 1674, la Franche-Comté fut une petite nationalité ; vigoureuse et consciente d’elle-même, un petit état largement indépendante, possédant ses ressources, traditions et institutions propres.
medium_chquint.jpg
Charles Quint vit en elle un peuple à part, avec ses franchises, son organisation, son université, son sens particulier de la vie ».

« Le sentiment de l’indépendance se manifestait dans l’affirmation que la Franche-Comté était une nation, c'est-à-dire un peuple indépendant. » …« Non seulement indépendant, ce peuple était un peuple libre comme aucun autre. Déjà Jean Boyvin remarque que les libertés étaient telle que pour cette raison il portait le nom de ‘’ Franc ’’ ».

« Ce fut la version savante d’un sentiment collectif : se savoir libre, se gouverner par soi même, être la nation la plus libre se son temps ».
« Ainsi séparée de la France depuis les temps les plus reculés et dans les domaine religieux, la Franche-Comté est définie comme peuple indépendant, avec ce que Gollut nomme de « rang à part » de tous les autres. »

Extrait de l’Article « La Franche-Comté : Une vieille nation oubliée de l’histoire » paru dans

« Certes, la Franche-Comté était un pays formé, dont la partie montagneuse, le Jura, les plaines du Doubs et celle de la Haute Saône étaient des
medium_dou.jpg
parties complémentaires, il jouissait à l’époque préindustrielle, d’une autonomie naturelle. Au temps de la Gaule, il formait déjà une unité humaine qui était celle de la nation Séquane »

« Paris contrairement à une idée que les Français se font de son prestige universel, ne manquait en rien, culturellement à la nation franc-comtoise.
Elle fournit à l’Europe plusieurs de ses plus hauts esprits.
Parmi eux, dans les arts une pléiade d’architectes et d’artistes, tel le génial Hughes Sabin. Dans les lettres, elle a ses propres créateurs, tels le dramaturge Pierre Mathieu, ou ses remarquables érudits, tels Johannès Metellus, dont la collection de manuscrits anciens est une des plus précieuses de l’Escurial.
Jean Boyvin, ce pic de la Mirandole bourguignon, mort en 1650,
ancien président du parlement de Dole, était aussi célèbre par son honnêteté que par l’universalité de sa culture. Il était écrivain, juriste et architecte de talent. Ses œuvres révèlent une forte influence italienne et espagnole. Il avait pour le système de gouvernement que représentait le royaume de France, une haine inextinguible, faite d’un mélange de réprobation, de rancune de mépris et d’aversion naturelle. »



Devise des comtois
" Comtois, rends-toi ! Nenni ma foi ! "

C'est ainsi qu'auraient répondu les Dolois du haut des remparts de leur ville aux assaillants qui leur enjoignaient de se rendre. Cette réplique est devenue la devise des Comtois et traduit bien leur opiniâtreté et leur détermination.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique