logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/10/2006

La pêche au féminin!!!

Elles étaient 30 femmes à s'affronter pour décrocher la médaille de championne de France. Attention talents!

medium_pe.3.jpg

C'est la 1ère fois que le championnat de France féminin était organisé dans ma région, la Franche-Comté.Elles ont eu une semaine pour s'y préparer!!

La plus jeune avait 18 ans , venue
medium_pa.jpg
dans cette discipline sous l'influence familiale. Elle participe pour la 3ème fois avec précédèmment (2ème place et 10ème place ), très honorables.En plus, elle habite ma région .

Ce n'est pas la raison d'avoir envie de trouver l'âme soeur qui a poussé la championne de France 2003 et membre de l'équipe de france à se diriger vers cette discipline. Elle a fait son 1er parcours à 4 ans 1/2.Elle se contentait de la pratiquer en loisir. Elle jouait au tennis à un haut-niveau, quand elle a décidé d'arrêter cette discipline
medium_pe2.jpg
pour se diriger vers la pêche à 100% Sa grand-mère (72 ans) continue à pêcher.

Le hasard est aussi une ligne de compte. Selon le tirage au sort, les participantes disposant toutes d'un entraineur, se sont retrouvées devant, soit des eaux calmes ou avec du courant .

Valérie la championne, en début de compétition , sortait quasiment un poisson( gardon,brème,ou ablette) à la minute!
Le résultat dépend du poids pêché, on la voyait bien partie.

Quand on sait que les hommes sont machos, certains ont dû reconnaitre le talent de ces dames et leur force physique. Ces monsieurs n'aiment pas trop être battus par des femmes...
Après, ils s'habituent!!

09:50 Publié dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

31/07/2006

Rallye Aïcha des Gazelles

BRAVO LES FILLES!!!!

Margareth fut contaminée par le virus du rallye en 1996 Elle a choisi de soutenir l'organisation humanitaire des sud -Africains

medium_les_filles.2.jpg


Sonia vient de traverser l'Afrique à pied ,avec son mari sans boussole Elle n'a jamais conduit de 4x4



Le principe de ce rallye n'est pas d'arriver la 1ère , mais de parcourir le moins de km entre les balises et de donner un soutien financier ( cette année 195 000 euros) pour une aide juridique , psychologique , sociale envers les femmes et les enfants


C'est au volant d'unemedium_4x4.jpg Nissan que Margareth Lahoussaye-Duvigny et Sonia Poussin sont parties dans le désert marocain porter les couleurs de Mécénat Chirurgie cardiaque.
Elles ont tenu un carnet de bord pour nous faire vivre une journée type.

Bilan d'une journée ordinaire

4H du matin

Lever difficile , nuit bercée par le générateur du bivouac et les coups de butoir des mécanos sur des tôles froissées.
Paupières fripées par une journée de sable et de soleil. L'estomac noué par le stress, car il y en a;
Elles ne sont pas dans une colonie de vacances pour nénettes désoeuvrées, mais plutôt aux préparatifs d'un camp d'amazones à moteur avant l'assaut du désert des Tartares

5H

Petit déjeuner au lance-pierres et briefing

5H30

Toutes les 5 mn, une volée de Gazelles décolle vers l'inconnu, à savoir un point dans le désert dont elles reçoivent les coordonnées GPS. Mais elles n'ont pas le GPS.
Le GPS est Margareth.
La navigatrice est Sonia.

6H30

Elles sont les dernières à partir, car elles ont loupé leur tour.
Elles partent comme des balles pour rattraper leurs copines

1er piège:
Interdiction de suivre les copines, sous peine d'avoir des pénalités , et piège trompeur , il y 4 parcours différents.

11H

Les 3 premières balises leur ont été données. Trop faciles.
Mais elles sont au sommet d'une montagne,
medium_cha1_001.jpg
coincées par de gros blocs qui les empêchent de repartir.
Elles font du terrassement, déplacent des rochers. La voiture rebondit, se cabre, rue...crève.

12H

Leur pare-brise est complètement zébré. Il n'a pas apprécié le rodéo en descendant de la montagne. Il finit par se desceller . Réparation de fortune avec du ruban adhésif.

13H

Miraculeusement , elles sont tombées sur leur 4ème balise, après avoir sillonné le désert en tous sens.
Les balises sont des grands oriflammes rouges, mais des ingénieurs des travaux publics ont planté partout des mouchoirs rouges pour signaler un futur chantier pour une future piste
.
Elles ont pris ses mouchoirs pour cibles et elles rebondissent comme des boules flipper.

15H

Devant elles, il n'y a que du sable, et leur voiture n'est pas équipée de gonfleur automatique, donc pas moyen de dégonfler pour les passages sablonneux.Elles attaquent avec leurs pneus durs et elles se plantent dans 1ère dunette , à 2km de la 5ème balise

17H

Cela fait 2H qu'elles enlèvent le sable
medium_balise.jpg
sous les roues, pestent, suent, elles finissent par dégonfler les roues. Mais rien n'y fait . Elles décident de déclencher le signal d'assistance mécanique(avec pénalités à la clé).

18H30

La nuit va bientôt les mettre dedans.Pas de solution que de rebrousser chemin. Mais la voiture va cahin-caha. Elle saute comme si elles avaient percuté un âne .Crevaison?
Non, Margareth vérifie.Mais une masse informe gît derrière la voiture " le PARE-CHOCS". Entre-temps, le plafonnier s'est mis à pendre lamentablement au-dessus de leurs têtes

20H30

Alléluia!!
Elles ont retrouvé la piste pour rentrer au bivouac.Savoir que tout le monde est là en train de préparer la
medium_tente.jpg
journée du lendemain

23H

Les lumières du bivouac apparaissent enfin. larmes de soulagement , l'oasis, le repos, les autres. C'était trop beau!!


Cette fois-ci, ça ne peut plus être le pare-chocs! La roue avant gauche est déjantée. Et avec elles. Une heure pour faire les 800 derniers mètres.

minuit

Pas de dîner. Pas de douche. La crasse, ça conserve.Les mécanos retapent la caisse.
Sonia déploie la tente d'un coup.
Après le calcul des points elles sombrent dans 4 heures de sommeil .


Bilan de cette journée

228km, une crevaison, un pare-brise, un ensablement, une assistance mécanique, trop de km excédentaires, un pare-choc perdu, un plafonnier arraché, un déjantage, tout ça pour 4 balises.
Ce baptème du feu n'a fait qu'accroître leur amitié


Qui a dit que le Rallye des Gazelles était glamour?

Dans ce fameux rallye Carole Montillet , l'ancienne skieuse a fini 2ème avec son équipière Mélanie suchet.Ce rallye est dans un but lucratif

15:45 Publié dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

28/07/2006

Les préparatifs d'un grand exploit d'une femme

Anne Quéméré défie à nouveau l'océan.

Après avoir traversé l'Atlantique à l'aviron et en solitaire par la route des Alizés en 2003, puis celle du Nord en 2004, cette intrépide et sympathique Bretonne tente une première mondiale.

Partie de New York, elle compte rallier Douarnenez seule à bord d'un Oceankite, un petit flotteur de 5.50 mètres tracté par un cerf-volant pilotable.

medium_o5.jpg


Anne a préparé son départ en essayant d'oublier aucune chose.

Première mission:

Déposer sa fille Elyna à l'école qui est la marraine officielle du Défi Connetable 2006 et elle suit de près l'aventure de sa mère.
Ensuite faire un passage éclair chez son principal sponsor pour régler quelques détails


Deuxième mission:

Le temps presse. Elle file au chantier où est abritée et perfectionnée au jour le jour son embarcation.
Durant son périple , qui doit durer 6 à8 semaines, elle espère faire 100 miles( env.185 km)

Troisième mission :Essai en mer:

Le bateau est tracté par un zodiac qui est conduit par son père .Il participe avec Anne
medium_o4.jpg
à chaque séance d'entrainement qui dure entre 3 heures à une journée.

Quatrième mission : Une bonne préparation

L'Océankite requiert des bras d'acier et un moral de fer. A peine revenue sur terre , Anne file à la
medium_o3.jpg
salle de gym pour 2 heures d'entrainement quotidien, axé sur l'endurance et le renforcement musculaire.

Cinquième mission: Anne déploie son aile

Le lâcher des lignes reliant l'aile à l'Océankite est délicat.
La minuscule cabine abrite les coins cuisine et électronique ainsi que la couchette. Ranger les 8 ailes
medium_o6.jpg
, les vêtements, le matériel, les 18 kg de vivres et les 5 kg de produits pharmaceutiques dans les coffres tient déjà de l'exploit.


Une marraine et une mascotte

Sa fille Elyna ne va pas laisser partir sa maman comme ça. L'un de ses doudous sera du voyage pour veiller sur elle. Mais lequel choisir? C'est Caramel le labrador, qui l'emporte. Car sa fille a dit qu'il ne prenait pas beaucoup de place et elle a expliqué à sa maman comme il savait nager , il pourrait la sauver si elle tombait à l'eau. Sa fille a écrit des mots doux pour sa maman les jours de cafard.


Minimum vital

En mer la compagnie des dauphins ne suffit pas à rompre la solitude, d'où ce lecteur MP3 nourri de Dylan, de Coldplay et de musique celtique

Quand au doudou... c'est la petite douceur de la traversée qui apporte beaucoup d'émotions
medium_o2.jpg
dans une cabine où règne l'électronique.
"C'est ma figure de proue, mon porte-bonheur..." avoue Anne

-----------------

Voilà les dernières informations de sa progression

" Trente deux jours après son départ de New-York, Anne Quéméré vient de franchir la mi route. Il lui reste environ 1 500 milles nautiques à parcourir pour atteindre les côtes bretonnes (ligne Lizard-Ouessant).
Le manque de vent constant et l’anticyclone situé sur l’Atlantique expliquent cette lente progression.
En effet, sur 32 jours de navigation, Anne a seulement connu 10 jours de vent.
10 jours où elle a été en mesure de déployer son aile.



Je lui souhaite beaucoup de courage à cette sportive!!

08:50 Publié dans sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique